Une soirée de Gala spéciale en 2021

 

A l’heure de l’IA et du numérique, construire notre société

Comprendre …Former …Utiliser …Responsabiliser …

Un débat en visioconférence animé par Étienne Leenhardt (Directeur adjoint de l’information à France Télévision), avec trois intervenants prestigieux dont voici ci-dessous des extraits de leurs réflexions sur ce sujet. A la suite de leurs interventions, les trois conférenciers répondront aux questions que vous nous communiquerez en direct au cours de la soirée. Louis Picamoles, notre « ambassadeur », participera à la soirée.

Mme Béatrice Kosowski, Directrice Générale d’IBM France

« Beaucoup d’innovations se développent dans les domaines de l’intelligence artificielle (IA), du big data, de la blockchain, des réseaux sociaux, de la mobilité, du cloud, de l’impression 3D… Leur combinaison va permettre de transformer les services aux clients, aux patients, aux citoyens, et de répondre à des défis importants pour l’humanité. Chez IBM, nous sommes convaincus que les concepts d’intelligence augmentée seront fondamentalement positifs s’ils sont mis au service de l’être humain. »

extrait de l’article du 8 juin 2018 dans lesclesdedemain.lemonde.fr

 

M.Nicolas Colin, entrepreneur et essayiste, (co-auteur du livre « Faut-il avoir peur du numérique? » )

« L’économie numérique révèle le futur de la démocratie. La production et la consommation ont déjà changé pour prendre acte de la puissance des individus connectés en réseau. Les médias ont changé, eux aussi : le secteur se déconcentre à toute vitesse, libérant l’expression de toutes les opinions, même les plus extrêmes, plutôt que de contribuer à la formation d’un consensus. La transition ira-t-elle jusqu’à imposer une nouvelle forme à nos institutions démocratiques ? Il est trop tôt pour le dire, mais l’actualité nous donne un avant-goût des tensions à venir.« 

Extrait de l’article du Monde du 11 décembre 2018

 

Mme Corinne Vercher-Chaptal, Professeur de gestion, Université Sobonne Paris-Nord

Notre projet vise à approfondir la distinction entre les « plateformes capitalistes » et les « plateformes collaboratives ». Alors que les premières se caractérisent par une gouvernance verticale et l’appropriation de l’essentiel de la valeur créée par le gestionnaire de la plateforme, les plateformes collaboratives s’organisent de manière plus horizontale (…). Elles dessinent un champ susceptible de s’émanciper des principes purement marchands afin de mieux répondre à des impératifs de soutenabilité sociale et environnementale, en mobilisant la pluralité des principes économiques et en créant des articulations avec les initiatives de l’ESS et celles des communs numériques.

extrait du programme de recherche TAPAS (CNRS, Université Paris13)

L’inscription est gratuite. Si vous le souhaitez, vous pouvez faire un don à la Fondation Protestantisme de Montpellier qui soutient notre projet.

Vous pouvez dores et déjà réserver la date du mardi 13 avril 2021 de 20h à 21h30.

Pour suivre le débat, rejoignez la chaîne https://youtu.be/fMQGS4gTAH4

Pour poser des questions au cours du débat, merci de remplir le formulaire ci-dessous.