Nos convictions

Que ce soit en relation :

• Avec la foi de ceux qui se reconnaissent comme chrétiens.
• Avec une culture protestante basée depuis 500 ans sur l’égalité de tous les humains.
• Avec les valeurs de la déclaration des droits de l’homme.
• Ou simplement avec l’expérience vécue de « travailleurs sociaux ».

Nous portons collectivement deux convictions :

La première est celle de l’égale dignité de chacun. Oui, chacun peut être acteur de sa propre histoire. Son expérience et sa personnalité ont un rôle à jouer dans l’évolution de l’ensemble de la société. Dans ce sens, nous avons tous à apprendre des uns des autres.

La seconde est qu’aucun de nous ne peut exercer cette vocation sans s’appuyer sur la solidarité active de son environnement affectif et social. Il est donc fondamental de créer, aussi souvent que possible, les conditions de cet épanouissement.

Ce sont les raisons d’être du CARROUSEL.

Jean Cadier, pasteur du temple de la rue Brueys, a été un artisan de la création de l’Eglise réformée de France en 1938 et de l’entrée de son église dans cette union . Il fut l’un des rédacteurs des thèses dites  » de Pomeyrol » invitant, dès 1941, les chrétiens à la résistance contre l’occupant et le racisme antisémite. Devant une menace d’arrestation, il rejoint le maquis de Vabre (Tarn) en 1944, et en devint l’aumônier. Devenu professeur à l’Institut protestant de Théologie à Montpellier, il en fut le doyen de 1957 à 1966.

Jean Cadier, pasteur à Montpellier

© Copyright - Le Carrousel - Conception : Acor -